L’entretien ménager. Apprenez à penser propreté!

Un regard du bon côté des choses: vous économiserez temps et argent et vous serez mieux dans votre peau.

L’entretien ménager de la chaumière était chose aisée pour Blanche-Neige. Non seulement elle disposait d’un régiment de petits Sylvains aux yeux verts afin de l’aider à désinfecter la maison des sept nains, mais elle savait également le faire un sourire sur les lèvres et le pas léger. Son secret? Siler en travaillant!

Ainsi vont les contes de fées! S’il sufisait de joindre les lèvres et de souffler des ordres au balai, nous serions tous des virtuoses du sifflement. En réalité, l’entretien domestique ne réjouit personne.

Malgré cela, l’entretien de la maison est un volet essentiel de notre existence, une occupation accompagnée de nombreuses récompenses, notamment un intérieur plus agréable et une santé florissante. Qui ne souhaite pas vivre dans une maison propre et ordonnée, et qui reste telle moyennant un minimum d’effort? Cela est possible. Mais, afin d’y parvenir, il faut adopter une attitude positive et chacun des membres de la famille doit y trouver une source de motivation. Apprenez à maîtriser les conseils prodigués dans ce chapitre et vous serez sur la bonne voie! Vous vous rendrez compte qu’assurer la propreté de la maison n’est pas une tâche aussi ardue qu’on le croit souvent. Voilà qui en ferait sifler plus d’un!

POURQUOI SE PRÉOCCUPER DE L’ENTRETIEN MÉNAGER?

Éprouvons la prémisse de départ selon laquelle l’entretien est chose nécessaire. Se pourrait-il que nous récurions, frottions et balayions de précieuses heures de notre vie sans aucun motif valable? À vrai dire, les modes et les toquades du moment nous ont infligé les tortures du corset et des talons aiguilles sans aucune raison pratique. Peut-être vous accommoderiez-vous d’un intérieur grunge s’il sufisait d’essuyer la réprobation de certains de vos parents et amis. Aussi, avant de foncer la tête la première dans l’entretien ménager, penchons-nous sur les avantages de l’ordre et de la propreté. Si les arguments suivants vous convainquent, vous aborderez les travaux ménagers sous un angle positif. Hygiène et propreté

La propreté est source d’économie

Chacun sait que se laver les dents permet d’épargner des milliers de dollars en honoraires de dentiste. Le même principe vaut pour tout ce que vous possédez. Un chandail sale s’use plus rapidement qu’un chandail propre. De simples méthodes de prévention, nettoyage à sec compris, peuvent prolonger la durée d’à peu près toutes choses, des électroménagers aux canapés et ce, au grand profit de votre compte bancaire.

De plus, assurer régulièrement l’entretien d’une chose en facilite l’entretien ménager et éloigne les risques inhérents. Un nettoyage régulier est moins outrageant pour les surfaces en question. On minimise ainsi la nécessité d’un récurage qui use et abîme les murs, les parquets et les meubles.

Une économie de temps

Bien sûr, on pourrait gagner du temps en évitant simplement la corvée de l’entretien ménager.

Il est pourtant préférable de conserver la main haute sur la poussière et le désordre, si l’on veut vraiment épargner temps et effort. Il sufit de quelques secondes pour éponger un dégât sur la cuisinière quand on prépare le dîner. Si l’on reporte la chose à plus tard, le liquide renversé sèche, durcit et le nettoyage, inévitable, n’en sera que plus ardu, «il faudra employer davantage de nettoyant.

La propreté est gage de santé

La saleté peut vous rendre malade. Qu’il {agisse d’une allergie en réaction à une colonie de mites qui résident à l’intérieur de votre matelas ou d’un empoisonnement alimentaire, chacun encourt le risque dîme maladie par suite d’un contact avec des germes. « On estime qu’entre 50 et 80 % des affections alimentaires trouvent leur source à la maison », nous dit Charles Gerba, titulaire d’un doctorat et professeur de microbiologie à l’université de l’Arizona à Tucson. « Les gens croient qu’ils ont un virus, mais il s’agit en général d’un empoisonnement qui provient de Veau ou des aliments qu’ils ont ingérés », précise-t-il.

Au nombre des points chauds de la maisonnée qu’il est nécessaire de désinfecter souvent, il faut compter les éviers, les robinets, les poignées…Apprenez à penser propreté!

La propreté est gage de réconfort

Toute chose propre paraît sous un meilleur jour, et nous ne nous en portons que mieux. On ne fait pas les poussières sous prétexte que la parenté s’est invitée. Selon un sondage réalisé à New York en 1996 par la Soap and Détergent Association, on fait le ménage afin de mieux se sentir dans sa peau, pour être fier de soi.

« C’est la fierté découlant d’un intérieur bien tenu », affirme M. Seelaus. « Le chez soi est une extension du Soi et, s’il paraît à son avantage, il renvoie à son occupant un reflet positif.»

ADOPTEZ UNE ROUTINE

À présent, sentez-vous monter la motivation? Ne vous lancez pas dans les grands travaux au hasard. Nettoyer ici et là sans ordonnance n’apportera pas, à longue échéance, les résultats escomptés. Les experts s’entendent sur une chose: l’entretien ménager doit s’appuyer sur une routine intégrée à la vie quotidienne. Armé d’un plan systématique, il faut s’assigner les tâches ménagères en fonction d’un calendrier quotidien, hebdomadaire, mensuel ou saisonnier. L’on s’évitera ainsi de sombrer dans un chaos domestique. Un tel calendrier vous épargnera temps, efforts et frustration.

Abordez la chose sous cet angle: vous ne songeriez pas à partir en vacances sans connaître votre destination et sans un trajet pour vous y rendre. Aussi, au chapitre de l’entretien domestique, la propreté est votre destination et votre calendrier de travaux est la route à suivre.

«En ce qui touche l’entretien domestique, la plus courte distance entre deux points — le début et la fin des travaux — passe par un emploi du temps efficace». Si vous voyez le ménage comme une montagne, l’élaboration d’un calendrier vous permettra de définir les tâches nécessaires, de sorte que la poussière et le désordre n’aient jamais raison de vous. Si vous êtes perfectionniste, ce même calendrier vous évitera d’accomplir les tâches plus souvent qu’il ne faut.

«J’estime qu’un horaire est indispensable car les travaux ménagers ne sont jamais terminés. Un bon emploi du temps vous donnera l’impression d’un accomplissement, d’un terme. Ce sentiment d’en avoir fini importe grandement au chapitre de l’entretien», poursuit— Hygiène et propreté

N’allez pas vous imaginer qu’il vous faudra consulter l’horaire des travaux jusqu’à la fin de vos jours! Les bonnes habitudes que vous acquerrez en respectant un horaire s’intégreront vite à votre routine.

Quatre étapes pour que l’ordre jaillisse

Il n’existe pas de formule magique qui convienne à toutes les maisonnées. Élaborez un calendrier en fonction de vos besoins à partir des étapes suivantes.

  1. Décidez du temps qu’il vous faudra consacrer à l’entretien ménager. À quels jours de la semaine vous occuperez-vous d’une tâche ménagère? Pendant combien d’heures par jour? Le nombre d’heures que vous consacrerez au nettoyage et à l’entretien formera la structure de votre horaire.
  2. Dressez la liste des tâches à accomplir en fonction de chacune des pièces, coins ou recoins de votre maison. Cette liste doit comporter les tâches quotidiennes, par exemple: ramasser les choses à la traîne, faire les poussières, passer l’aspirateur, de même que les travaux annuels tels que laver le sol sous les meubles et les électroménagers.
  3. À côté de chacune de ces tâches, notez la fréquence à laquelle elles doivent être exécutées, soit chaque jour, semaine, mois ou saison. La fréquence de l’entretien ménager est proportionnelle à la fréquentation d’une pièce. Ainsi, une salle de bains où se succèdent plusieurs individus doit être nettoyée chaque jour, tandis qu’une personne vivant seule dans une maison comptant deux salles de bains n’aura à les nettoyer qu’une fois par semaine. Passer chaque jour l’aspirateur semblera excessif à certains alors que ce sera nécessaire pour d’autres.
  4. Convenez de la tâche qui incombera à chacun. Affichez cet horaire sous une forme facilement accessible, disons une aflfiche ou de petits cartons. Vous aurez probablement à consulter fréquemment ce calendrier jusqu’à ce que vous l’ayez mémorisé et intégré à votre routine.

La synchronisation est capitale

Voici un exemple de calendrier d’entretien:
Chaque jour: ramasser les choses qui traînent, laver la vaisselle, nettoyer le dessus de la cuisinière et le comptoir de la cuisine, faire les lits, ranger les vêtements sur des cintres, lire et classer ou jeter le courrier, nettoyer les taches et dégâts. Apprenez à penser propreté!
Chaque semaine: passer l'aspirateur sur la moquette, passer une vadrouille sèche ou humide sur le sol, épousseter les meubles, changer les draps, nettoyer la salle de bains, laver les traces de doigts, vider les corbeilles à papier et les poubelles.
Chaque semaine : épousseter les boiseries, passer l’aspirateur sur les canapés et les parures de fenêtres, donner un coup d’éponge aux armoires de cuisine, nettoyer le frigo, passer le balai dans le garage.
Chaque année: laver les fenêtres, ramoner la cheminée, laver les murs, nettoyer le four, décongeler le congélateur, nettoyer les filtres de la fournaise, nettoyer les lampes et plafonniers, épousseter les stores.

LA MOTIVATION: RALLIER LES TROUPES (MÊME S'IL S'AGIT D'UNE OPÉRATION EN SOLO)

Pour être en mesure de vous motiver à Faction, vous devrez d’abord cerner les motifs pour lesquels vous voulez faire le ménage. Votre démarche par rapport à l’entretien est-elle déterminée par la nécessité qu’impose la saleté? Ainsi, vous décidez-vous à laver la vaisselle lorsque toutes les assiettes sont sales? Vous décidez-vous à faire la lessive lorsque le panier d’osier déborde et que vous n’avez plus deux chaussettes de même couleur? Êtes-vous toujours en train d’éponger un dégât sans que votre intérieur ne reluise pour autant?

L’ennui de cette stratégie qui consiste à réparer les pots cassés c’est que, à défaut de casser un pot, l’on n’est pas motivé à agir. Plutôt que de maîtriser l’entretien domestique, c’est l’entretien domestique qui vous maîtrise.

Vous devez alors changer d’attitude, et ce changement doit s’articuler autour de ce qui vous motive à entretenir votre maison. Au lieu de réagir à une situation négative — un dégât —, envisagez l’opération de l’entretien ménager comme une avenue positive, c’est-à-dire profiter d’un intérieur propre et ordonné.

«Il faut une forte motivation pour faire l’entretien ménager de la maison de la cave au grenier et en assurer la propreté. On y parvient seulement en considérant le résultat, c’est-à-dire l’harmonie d’un intérieur rangé. On doit partir de la fin et remonter vers le point de départ». La plupart préfèrent l’ordre au désordre, mais ils sont incapables de mettre la main à la pâte. Voici comment faire dans ce cas. Apprenez à penser propreté! —

Commencez à petite échelle

Avant de devenir experte-conseil en entretien intérieur, Mme Schofield était accablée par l’entretien de sa maison et les exigences de la maternité. «J'élevais trois enfants âgés de moins de quatre ans. la maison était un fouillis. L’ignorais par quoi commencer, de sorte que je ne faisais rien», raconte-t-elle. «Un jour, j’ai dressé la liste de toutes les choses à faire. L’énumération de toutes les tâches que j’avais négligées tenait sur une pleine page. ]’ai alors songé: “Il m’est impossible de tout faire mais je vais choisir une chose.” Cette décision a marqué le début de ma liberté.»

En premier lieu, elle a décidé du jour de la lessive. Ainsi, elle n’aurait plus à y songer le reste de la semaine. Peu après, son horaire l’a dégagée des contraintes qui la figeaient et l’a encouragée à accomplir davantage.

Voici quelques conseils qui vous aideront à structurer une routine autour de l’entretien et à vous y tenir.

Faites une liste de souhaits. Si vous êtes accablé et découragé par cette tâche sans fin qui consiste à faire reluire une maison, notez tout ce que vous aimeriez changer. une telle liste vise deux objectifs. En premier lieu, elle chasse les tracasseries. Lorsqu’une chose est portée sur la liste, cessez de vous en préoccuper. Par la suite, portez votre attention sur la liste même. Elle vous permet de voir noir sur blanc ce qui doit être fait, de sorte que vous pouvez alors définir vos priorités.

Procédez point par point. Liste en mains, choisissez une tâche pour laquelle vous vous sentez disposé. Développez une routine pour accomplir cette tâche et exercez-vous pendant quelques semaines avant de choisir un autre point de la liste. N’essayez pas d’accomplir dès le départ trop de choses à la fois, vous ne réussiriez qu’à vous décourager.

Trouvez une source d’inspiration. Afin de gonfler votre motivation, lancez l’opération d’entretien ménager en entreprenant une tâche dont les résultats seront vite apparents. Ainsi, dans une chambre, faites d’abord le lit. « Vous aurez une gratification immédiate», dit Mme Schofield.

Soyez précis avec les enfants

Il y a peu à parier que la perspective d’un intérieur propre et ordonne’ saura motiver les enfants à ramasser leurs chaussettes sales. Vous pouvez cependant leur inculquer un sentiment de responsabilité domestique et de bonnes habitudes en leur enseignant le b.a.b.a. des Hygiènes de la propreté des travaux ménagers et en récompensant leurs efforts. On peut apprendre à un enfant à faire son lit, à laver la vaisselle et à balayer le sol de la même façon qu'on lui a enseigné à marcher, à rouler à bicyclette et à lire.

Décidez de la tâche exacte à accomplir. Lorsque vous demandez à un enfant de se charger des rebuts, de quoi parlez-vous précisément? Doit-il simplement nouer le sac d’ordures et le jeter à la poubelle qui se trouve à l’extérieur de la maison? Doit-il plutôt vider toutes les corbeilles à papier et poubelles qui se trouvent dans la maison? Lui faut-il remettre un sac à ordures dans chaque poubelle? Lorsque vous aurez décidé de la tâche, fournissez à l’enfant tout le matériel nécessaire.

Montrez-lui comment j'aime. En vous fondant sur le mode d’apprentissage qui convient à l’enfant, montrez-lui comment exécuter une tâche précise, dites—lui comment faire ou exécutez-la en sa compagnie.

Fixez un délai. À moins qu’un délai ne leur soit imposé, les enfants remettront leurs tâches à plus tard, jusqu’à ce que les parents soient fâchés. Assortissez chaque tâche d’un délai précis, par exemple, mettre le couvert à l7 heures, ranger la chambre avant de bavarder au téléphone, sortir les ordures avant de regarder la télé.

Déterminez de: critère: pour chacune des tâches. Expliquez à l’enfant exactement ce que vous attendez de lui. Doit-il faire son lit comme le fait une femme de chambre dans un palace parisien ou n’a-t-il qu’à tirer les couvertures et à faire bouffer son oreiller?

Usez de pense-bête et de récompenses

Afin que votre projet d’entretien ménager n’aille pas à vau-l’eau, mettez en œuvre un système de pense-bête et de récompenses destinés à vos bras droits. Voici comment faire.

Qu’il s’agisse d’un tableau, de fiches ou de feuilles de planification, affichez bien en vue les responsabilités de chacun. Cette liste permettra à vos proches de voir ce qu’ils doivent faire et vous consacrerez moins de temps à leur pousser dans le dos, à tempêter contre eux et à les harceler. Afin de les stimuler davantage, employez le calendrier pour tenir une marque qui conduira à une quelconque récompense. Ajoutez un élément amusant en composant un tableau ou un horaire semblable à un jeu de société et colorez chaque carreau à mesure qu’une tâche a été exécutée. Apprenez à penser propreté!

Les enfants apprécient particulièrement l’argent de poche, les bonbons, les divertissements, un peu de temps et d’attention, ainsi que les louanges. Faites-en sorte que toute la famille collabore en offrant une sortie de groupe dès lors que tous se sont acquittés de leurs tâches pendant sept jours d’affilées.

Faites face au changement. Les enfants deviennent vite ennuyés si on ne change pas de présentation ou de récompense de temps en temps. S’ils donnent des signes que leur intérêt vacille, le moment est venu de leur proposer autre chose.

Assignez les tâches de chacun. La participation d’un enfant aux tâches ménagères peut être graduée sur trois échelons: ce qu’il peut faire avec l’aide d’un adulte, ce qu’il peut faire moyennant un rappel ou la supervision d’un adulte, ce qu’il fait lorsque le besoin se manifeste. En général, on confie les tâches telles que ranger sa chambre, ranger ses vêtements sur des cintres, passer l’aspirateur, faire son lit et sortir les ordures aux enfants âgés entre quatre et sept ans à condition de les aider; aux enfants de sept à onze ans moyennant un rappel ou la supervision d’un adulte, tandis que ceux qui ont douze ans et plus peuvent se passer de supervision.

Faites-en une partie de plaisir. Bien entendu, les enfants doivent acquérir le sens des responsabilités. Mais vous éviterez bien des pleurnicheries si vous injectez une dose de plaisir aux corvées domestiques. Allumez la chaîne stéréo: les enfants adorent travailler au son de la musique. Ou faites un jeu du ramassage des choses qui traînent. Une seule règle prévaut: le plus simple et le ludisme, ça vaut mieux! Par exemple, commencez par ramasser tous les objets épars qui sont rouges, puis étendez le jeu à toute la palette de l’arc-en-ciel. Hygiène et propreté

Régions déservies

Texte, texte, texte, texte

Région de Montréal

  • Rosemont
  • Ahuntsic
  • Cartierville
  • Ville St-Laurent
  • Anjou
  • Montréal-Nord
  • Rivière-des-Prairies
  • Pointe-aux-Trembles
  • St-Léonard
  • Île-des-Sœurs
  • Beaconsfield
  • Île Perrot
  • Senneville
  • Ste-Anne-de-Bellevue
  • Kirkland
  • Île Bizard
  • Montréal-Est
  • Dollard-Des-Ormeaux
  • Dorval
  • Pointe-Claire
  • Lachine
  • Ville Lasalle
  • Centre-ville
  • Vieux-Montréal
  • Côte St-Luc
  • Hampstead
  • Westmount
  • Outremont
  • Montréal-Ouest
  • Mont-Royal
  • Côte-des-Neiges
  • Notre-Dame-de-Grâce
  • Verdun

Rive-Nord de Montréal

  • Ville de Laval
  • Repentigny
  • LeGardeur
  • Terrebonne
  • Mascouche
  • Lachenaie
  • Blainville
  • Ste-Thérèse
  • Ste-Thérèse deBlainville
  • St-Eustache
  • Vaudreuil-Dorion Rosemère
  • Lorraine
  • Oka
  • Deux-Montagnes
  • St-Eustache
  • Sainte-Rose
  • Laval sur le Lac
  • Auteuil
  • Chomedey
  • Duvernay
  • Fabreville
  • Ste-Dorothée
  • St-François
  • St-Vincent-de-Paul
  • Vimont
  • Pont-Viau

Rive-Sud de Montréal

  • Boucherville
  • Varennes
  • Longueuil
  • St-Hubert
  • St-Lambert
  • Brossard
  • La Prairie
  • Candiac
  • St-Constant
  • Delson
  • Ville Ste-Catherine
  • Ste-Julie
  • St-Bruno
  • Beloeil
  • St-Hilaire
  • St-Basile-le-Grand
  • Carignan
  • Chambly
  • Pincourt
  • Dorion
  • Vaudreuil
  • Mc-Masterville
  • Chateauguay
  • Lery
  • Otterburn Park

Région de Québec

  • Ville de Québec
  • Cap-Rouge
  • St-Augustin de Desmaures
  • St-Romuald
  • Lévis
  • Charlesbourg
  • Beauport
  • Lac St-Charles
  • Stonehame
  • Lac Beauport
  • St-Nicolas